Pour faire monter l'énergie le long de la colonne vertébrale

Les bandhas
(ou fermetures musculaires)

 

Certains systèmes de muscles et de tendons portent le nom de « bandhas » dans la terminologie yogique. Les bandhas sont les « écluses du corps » qui exercent une influence sur la circulation sanguine, les flux et les échanges de liquide cellulaire et l’activité nerveuse. En agissant volontairement sur les écluses du corps, nous pouvons avoir un impact sur la structure énergétique du corps pranique et favoriser ainsi les processus de guérison du corps physique.

Trois principaux bandhas sont à retenir :

LA FERMETURE RACINE (Muladhara bandha)

Cette écluse est activée par une triple tension musculaire. Nous contractons simultanément et puissamment le sphincter de l’anus, les muscles des organes génitaux et les muscles de l’abdomen. C’est la plus importante mais aussi la plus difficile à réaliser. Elle coordonne, stimule et équilibre l’énergie de la moelle épinière, des organes sexuels et du nombril.

LA FERMETURE DU DIAPHRAGME (Uddiyana bandha)

Il s’agit de rentrer profondément le ventre et le nombril vers l’arrière, en direction de la colonne vertébrale, tout en remontant le diaphragme. Se forme alors un creux dans la région abdominale.

L’ouverture de l’écluse du diaphragme donne à l’énergie du troisième chakra la possibilité de remonter jusqu’à la nuque à travers le canal central de la moelle épinière, appelé  « Sushumna ».

LA FERMETURE DE LA NUQUE (Jalandara bandha)

La colonne bien droite, étirée, la nuque se dégage en l’inclinant légèrement vers l’arrière tout en rentrant le menton. Les vertèbres cervicales sont étirées et la tête est maintenue bien droite.

La position bien droite de la colonne et des cervicales permet à l’énergie de remonter librement le long du canal central et d’alimenter ainsi le cerveau de forces vitales. Il est recommandé, dans la mesure du possible et en fonction des exercices demandés, de maintenir le plus possible la fermeture du cou active.

LA FERMETURE TOTALE (Mahabandha)

La grande écluse correspond à la stimulation simultanée des trois écluses citées précédemment. Il s’agit de rassembler et d’activer les forces de vie contenues dans le bas-ventre pour les faire remonter le long du canal central jusqu’au septième chakra au sommet de la tête. Cet exercice active les nerfs, le système glandulaire et les chakras. Il régule la pression artérielle, supprime les crispations musculaires et développe l’activité glandulaire.

yoga dynamisue et méditation mordeaux rive gauche pont chaban delmas